Mickaël Doucet (1974)

20 Décembre 2018

Mickaël  Doucet (1974)

Une pièce sommairement meublée : une chaise années 50 dans le style Jean Prouvé, un fauteuil, un guéridon, au sol un tapis. Seuls êtres vivants, des plantes vertes – un ficus, un bananier en pot, un yucca –, nature exotique qui fait irruption dans ces intérieurs aseptisés. Mais il y a aussi cet élément de rêverie : des origamis animaliers peints sur les vastes murs blancs, comme si des artistes pariétaux avaient quitté leur grotte pour investir un appartement contemporain. Composés souvent en diptyques et triptyques, les tableaux de Mickaël Doucet se trouvent ainsi peuplés d’ânes, de grues, de chevaux et autres taureaux en mouvement.

Mais les parois des grottes étaient irrégulières et les artistes de la préhistoire usaient de ces reliefs pour donner vie aux animaux qu’ils peignaient, tandis que les murs des villas sont parfaitement lisses et uniformes : ici, ce sont les pliages des origamis qui viennent donner vie aux bêtes sauvages...

Après une première exposition en 2011 déjà réalisée en partenariat avec la galerie Charron (Paris), nous avons le plaisir de présenter Lascaux, la nouvelle série de Mickaël Doucet, peintre né en 1974 dont la carrière a pris récemment une dimension internationale.


Lascaux, de Mickaël Doucet - Exposition du 11 janvier au 23 février 2019

Mickaël  Doucet (1974)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :