Thomas Muschner (1950-2005)

14 Avril 2015

 

Muschner03.jpg

 

Né en 1950 en Allemagne de l'Est, c'est-à-dire sous la dictature stalinienne, Thomas Muschner a vécu dans un petit village du Brandebourg avant de rejoindre les cercles d'artistes et d'intellectuels dissidents de Berlin-Est au cours des années 1970. Sa peinture, alors d'inspiration impressionniste, évolue loin des codes de l'art officiel de la RDA. Elle s'attache aux paysages de son Brandebourg natal ainsi qu'aux rues et façades balafrées du quartier berlinois de Prenzlauer Berg qui se trouvait à l'époque dans un état de délabrement avancé.

Dans les années 1980, Muschner s'exile au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. Fuite, expulsion ou départ négocié avec le régime ? Les conditions de cette première émigration restent mystérieuses. Toujours est-il qu'il en a profité pour se perfectionner dans son art et exposer librement en touchant un public international.

 

Muschner04.jpg

 

La chute du Mur de Berlin et l'effondrement de la RDA lui permettront de revenir régulièrement dans la capitale allemande où il retrouvera ses amis et réalisera autour de 1990 une série de magnifiques paysages urbains.

 

Muschner01.jpg

 

Mais dès 1988, Thomas Muschner choisit de s'installer à New York. Son style se transforme progressivement sous l'influence de l'hyperréalisme américain sans pour autant renier la picturalité impressionniste de ses débuts. Plusieurs expositions remarquées dans des galeries à Manhattan font décoller sa carrière dans les années 1990.

 

Muschner02.jpg

 

Pour son malheur, c'est à la même époque que Muschner commence à sombrer dans l'alcoolisme et la dépression. Il se brouille avec ses galeristes et finit par quitter les Etats-Unis en 1999. Après son retour en Europe, les choses vont empirer. Instable sur le plan psychologique et sans domicile fixe, Muschner erre pendant quelques années entre Berlin et Chypre. Il continue à peindre dans ses moments de lucidité, mais aucune exposition d'envergure n'a pu être montée avant son décès prématuré en 2005.

Son fonds d'atelier comprenant plus d'un millier de peintures, dessins et sérigraphies a été dispersé parmi plusieurs dizaines de collectionneurs et marchands dans le monde entier.

 

Une oeuvre à redécouvrir

On peut dire que l'artiste Thomas Muschner a été victime autant de sa propre fragilité que du contexte historique qui l'a privé de son public naturel : en Allemagne, ce paysagiste contemporain précurseur des modes actuelles est resté pratiquement inconnu jusqu'à sa mort.

Mais depuis, un projet de catalogue raisonné de son oeuvre a vu le jour dans son pays d'origine (une ébauche est visible sur Internet : cliquez ici), et la première exposition personnelle de Muschner que la galerie artfontainebleau a organisée en 2012 a recueilli un écho très favorable.