Ivan Messac (1948)

17 Février 2017

Ivan Messac (1948)

Plus jeune que l’ensemble des artistes du mouvement dit de la "Figuration narrative", Ivan Messac est néanmoins associé à ce mouvement et expose notamment en 1977 à "Mythologies quotidiennes" au Musée d'art moderne de la Ville de Paris.

Par la suite, il participe à de nombreuses manifestations artistiques comme la Biennale de Paris ou Sigma de Bordeaux… Dans ses œuvres on retrouve des inspirations venant du Pop art, du futurisme italien, de Maïakovski, mais également du rock et du cinéma.

A partir du milieu des années 1980, c’est la sculpture qui devient son support et moyen privilégié de recherche. Travaillant à Carrare, il taille le marbre et creuse son sillon personnel. La commande publique lui offre la possibilité de développer cette production artistique.

Cependant, dans les années 2000, Ivan Messac revient à la peinture avec, comme dans ses œuvres de jeunesse, une vision critique de son époque.

Depuis 2003, son travail pictural a été présenté dans les différentes expositions consacrées à la Figuration narrative (musées de Dole et d'Orléans), ainsi que dans de nombreuses galeries prestigieuses.

Lorsqu'en 2016, Ivan Messac crée une œuvre géante en public au Centre Pompidou sous le titre "Messac Live : 20 jours pour un tableau", il associe peinture et impression numérique.

Une exposition d'œuvres numériques d'Ivan Messac aura lieu à la galerie artfontainebleau à la fin de l'année 2017.